Les épices de Noël : propriétés en phytothérapie et aromathérapie

Lors des fêtes de fin d’année, c’est un festival de saveurs qu’on redécouvre avec plaisir tous les ans : vin chaud, pâtisseries de saison, thés de Noël… Ces saveurs sont celles d’une poignée d’épices : cannelle, clou de girofle, gingembre, badiane, cardamome. Je vous propose de les découvrir aujourd’hui sous l’angle de la phytothérapie et de l’aromathérapie. Quelles sont les propriétés des épices de Noël ?

La cannelle

Epice star des infusions et thés hivernaux, le bâton de cannelle est l’écorce séchée de l’arbre Cinnamomum verum. Dans mon article « Cannelle de Ceylan, de Chine, quelle différence ? », j’ai déjà abordé les principales propriétés de cette plante.

Les propriétés de l’écorce

En phytothérapie, l’écorce de la cannelle de Ceylan est principalement reconnue pour ses propriétés antioxydantes. Au niveau métabolique, la poudre de l’écorce et ses extraits aqueux et alcooliques ont montré des effets favorables sur la diminution de la pression sanguine, la régulation de la glycémie, la résistance à l’insuline, une capacité d’amélioration des profils lipidiques… La cannelle et ses extraits ont fait l’objet de plusieurs essais cliniques. Quelques méta-analyses laissent envisager un potentiel thérapeutique sur le diabète et l’obésité.

La cannelle présente également des propriétés neuroprotectrices, anti-inflammatoires, anti-nociceptives et gastro-protectrices. A dose trop élevée, elle peut entraîner des troubles digestifs.

Les propriétés de l’huile essentielle

L’huile essentielle de cannelle possède également une activité antioxydante liée à la présence du cinnamaldéhyde. Elle est un puissant antimicrobien. Contrairement à la poudre d’écorce et aux extraits aqueux et hydroalcooliques, peu d’études chez l’humain confirment les propriétés identifiées in vitro et chez l’animal. A l’usage, elle est irritante cutanée et sera donc employée très diluée.

Grâce à ses propriétés, l’écorce de cannelle pourrait être une alliée intéressante pour aider notre corps à réguler nos excès en périodes de fêtes.

Le gingembre

L’épice que l’on appelle gingembre est le rhizome de Zingiber officinale, plante tropicale de la famille des Zingibéracées. Ce rhizome contient une huile essentielle à sesquiterpènes, mais aussi des gingérols et shogaols anti-nauséeux. Attention à la confusion : les gingérols et shogaols ne sont pas volatils et ne sont pas retrouvés dans l’huile essentielle. Ce n’est pas cet extrait qui porte l’activité anti-nauséeuse, mais bien le rhizome (en poudre, ou bien via des extraits titrés en gingérols).

Les propriétés du rhizome

La quantité de données concernant le gingembre est très importante dans la littérature scientifique. Les résultats de plusieurs essais randomisés ont été recoupés dans des méta-analyses. Ces résultats confirment notamment l’excellent potentiel anti-nauséeux de la poudre de racine de gingembre. Une revue confirme par ailleurs son effet gastro-protecteur.

Une autre méta-analyse conclut à l’efficacité du gingembre dans l’amélioration de plusieurs paramètres du stress oxydant. Le gingembre a également des propriétés anti-inflammatoires. Cela laisse présager un potentiel thérapeutique dans des pathologies chroniques. Le gingembre aurait aussi un effet positif sur la diminution de la pression sanguine.

Les propriétés de l’huile essentielle

L’huile essentielle extraite du rhizome du gingembre est composée principalement de sesquiterpènes (α-zingibérène, β-phellandrène, β-sesquiphellandrène). Elle présente, in vitro et chez l’animal, des propriétés spasmolytiques, anti-inflammatoires et antalgiques.

Gastro-protecteur, anti-nauséeux : le rhizome de gingembre est une épice de Noël aux propriétés validées scientifiquement sur la sphère digestive.

Le clou de girofle

Le clou de girofle est le bouton floral du giroflier, Syzygium aromaticum. Il a pour particularité d’être extrêmement riche en huile essentielle : c’est la drogue végétale qui a le meilleur rendement, de 15 à 20 %. Cette huile essentielle est constituée à 80 % d’eugénol, un phénylpropanoïde hautement antiseptique. Il est un allié précieux en dentisterie comme analgésique, mais s’avère également un excellent conservateur car il est un antibactérien puissant. L’eugénol a également démontré in vitro des propriétés spasmolytiques et hépatoprotectrices.

In vivo, l’huile essentielle de clou de girofle a des propriétés anti-diarrhéiques : elle rééquilibre la flore intestinale et semble moduler les contractions de l’intestin. Elle est de plus anti-inflammatoire et antioxydante.

De nombreux éléments de preuve convergent vers un intérêt potentiel du clou de girofle dans la digestion, notamment pour son impact bénéfique sur la flore intestinale.

La cardamome

Cousine du gingembre, Elettaria cardamomum n’est pas la plus populaire des épices de Noël. Pourtant, ses arômes subtils en font une alliée de choix en cuisine salée comme sucrée ! Côté phytothérapie, la drogue végétale qui nous intéresse est le fruit.

Les propriétés du fruit

Plusieurs méta-analyses ont compilé des données suggérant que la consommation de cardamome pourrait avoir un effet bénéfique sur le métabolisme du glucose. Elle fait l’objet de plus essais cliniques randomisés qui cherchent à préciser ses effets métaboliques. Anti-inflammatoire et antioxydante, elle pourrait avoir un potentiel thérapeutique sur la gestion de pathologies telles que le diabète, les dyslipidémies ou les pathologies cardiovasculaires.

Les propriétés de l’huile essentielle

Le fruit de la cardamome contient de 2 à 10 % d’une huile essentielle composée d’eucalpytol, d’α-terpinyl acétate, d’un peu de linalol et d’acétate de linalyle, ainsi que d’autres monoterpènes et monoterpénols.

L’huile essentielle de cardamome a des propriétés antibactériennes et insecticides, mais aussi antioxydantes et anti-inflammatoires. Elle trouve également sa place dans les troubles de la sphère digestive : plusieurs éléments de preuve ont été apportés en faveur d’une activité spasmolytique et gastroprotectrice. L’huile est efficace chez l’humain pour la diminution de nausées et semble prometteuse, au vu des résultats des études in vivo et ex vivo, dans la prise en charge des spasmes et douleurs gastro-intestinales.

Par ailleurs, son effet neuroprotecteur (probablement porté par son composant majoritaire, l’α-terpinyl acétate) est assez bien documenté chez l’animal.  

Encore une fois, la cardamome est une épice de Noël dont les propriétés traditionnelles sur la digestion et le métabolisme ont été confirmées dans la littérature scientifique.

La badiane

La badiane, ou anis étoilé, est le fruit du badianier de Chine, Illicium verum. En plus d’être délicatement parfumée, sa forme se prête bien aux décorations de saison ! Côté composition, c’est à nouveau une drogue végétale riche en huile essentielle (8 – 9 % dans le fruit sec). Son huile essentielle contient principalement du trans-anéthole, un phénylpropanoïde responsable de l’odeur d’anis caractéristique.

La littérature scientifique est moins riche en informations pour la badiane que pour les autres épices de cet article : aucune méta-analyse, aucune revue systématique n’est proposée sur PubMed. Quelques revues font tout de même le point sur les propriétés démontrées de la badiane et de son huile essentielle.

Les propriétés du fruit

La badiane a un intérêt dans l’industrie pharmaceutique : elle est employée comme source d’acide shikimique. L’acide shikimique est un acide organique mis en œuvre dans la synthèse du principe actif du Tamiflu, un médicament antiviral.

Elle a une activité antioxydante qui reste relativement faible car elle contient peu d’acides phénoliques et de flavonoïdes. A haute dose, des extraits méthanoliques et des composés spécifiques (veranisatine A, B et C) ont montré des effets toxiques et convulsivants. A des doses moindres, les chercheurs ont mis en évidence des effets analgésiques et sédatifs.

La recherche n’a pas encore établi les mécanismes qui expliqueraient les usages traditionnels de l’anis étoilé en phytothérapie, mais quelques publications apportent des éléments de preuve d’un effet antiviral et antibactérien d’extrait éthanoliques.

Les propriétés de l’huile essentielle

Le trans-anéthole, également présent dans les huiles essentielles de fenouil ou d’anis vert, est spasmolytique. Il partage cette propriété avec l’estragole, dont il est structurellement très proche, mais sans présenter la suspicion de carcinogénicité. Il a également montré des propriétés anti-inflammatoires in vitro et in vivo.

L’huile essentielle de badiane présente par ailleurs des propriétés antivirales et antibactériennes in vitro. Elle est antioxydante.

Il existe moins d’éléments de preuve en faveur de la badiane que pour les autres épices de Noël en termes de bénéfices dans la digestion. Toutefois, étant donné son activité spasmolytique, le trans-anéthole (et les extraits végétaux en contenant) pourrait tout de même avoir un intérêt.

Le bénéfice des épices de Noël dans la digestion

Il existe d’autres épices plébiscitées en période de fête. Noix de muscade, orange, vanille ne sont pas en reste ! Toutefois, les 5 que je vous ai présentées ont pour point commun d’être riches en huiles essentielles, qui présentent des propriétés antibactériennes. En tisane ou en poudre, elles ont aussi des effets positifs sur le métabolisme et la sphère digestive en général.

Elles sont donc des alliées intéressantes pour améliorer notre alimentation et notre digestion en période de fêtes ! Fruit du hasard, ou usage traditionnel qui s’est répandu dans toute l’Europe après la découverte de ces épices et de leurs propriétés ?

Notes

L’usage des huiles essentielles est déconseillé chez les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes ayant un terrain allergique, asthmatique ou épileptique, les personnes suivant un traitement médicamenteux. Une problématique de santé doit faire l’objet d’une consultation chez un professionnel de santé.

Cet article vise à vulgariser des données scientifiques et ne se substitue pas à un conseil individuel.

Par souci de lisibilité je n’ai pas indiqué les références bibliographiques, mais je peux vous les fournir sur demande.

Isabelle Machet
error: Content is protected !!